mercredi 29 octobre 2014

[AMIGA] Lettre à moi même en 1996 !



Suite à un post de ce cher Mikedafunk dans les forums d'AmigaImpact.org, j'ai pris connaissance de cette "Lettre à moi même en 2007" écrite par Maniatux et j'ai eu envie de faire de même, mais en version "Amiga" et non "Linux", et voici ce que ça donne.



Cher BatteMan, ah non Mickaël, puisqu'en 1996 je n'avais pas encore de pseudo... Si tu peux lire ce courrier, c'est que tu as trouvé le fichier texte caché dans le jeu "Retour vers le futur", ben oui quel autre jeu pouvait permettre de faire voyager un fichier texte dans le temps ! Je suis en 2014 et toi tu es en 1996, jeune lycéen qui habite chez Maman et qui est tout heureux d'avoir un Amiga 1200 Escom, un pack "Amiga Magic", avec un disque dur de 120 Mo, avec une carte accélératrice MTEC 68030 à 42 MHz équipée de un mega-octet de mémoire Fast ! S'il n'est pas trop tard, je t'invite à ne pas formater ton disque dur. Oui, je sais, tu veux te faire la main et tout réinstaller ensuite, mais c'est pas une bonne idée, car si tu fais ça tu vas effacer Scala et tu ne pourras pas le réinstaller puisque celui-ci n'est pas fourni sur disquette ! Quoi, il est déjà trop tard !? Malheureux !

Pour ma part, en 2014 j'utilise un PowerBook sous MorphOS. Tu dois te dire que j'ai bizarrement évolué... Passé de l'Amiga à un ordinateur Apple tournant sous un système d'exploitation étrange qui t'est totalement inconnu. Eh bien rassure toi. Il s'agit bien d'un ordinateur Apple mais c'est parce qu'il n'y malheureusement pas d'autre moyen d'utiliser un système d'exploitation amiga sur un portable ! Oui, un Amiga portable, depuis le temps que tu en rêvais ! Car oui, je ne te l'ai pas encore dit, mais MorphOS est un système d'exploitation amiga PowerPC, tu sais ces processeurs que Phase5 veut utiliser dans ces cartes accélératrices. Finalement, Phase5 fera bien des cartes PowerPC pour 1200 et 4000 (tu en auras même une en 1999 pour ton 1200). Mais Phase5 va ensuite faire faillite.... et renaîtra de ses cendres dans la société bPlan qui créera par la suite le Pegasos, un ordinateur que tu auras également en janvier 2003 et qui te fera découvrir ce fameux MorphOS, un système créé par des anciens de Phase5 mais pas que (coucou henes !).

Comme tu le vois, je n'ai finalement pas si mal tourné que ça, même si j'aurais pu choisir la voie officielle, mais elle a eu le "malheur" d'arriver bien après le Pegasos et MorphOS et mon choix était de ce fait déjà arrêté. En effet, même si Escom a fait faillite, que son repreneur Gateway 2000 a jeté l'éponge et que les licences Amiga se sont éparpillées à gauche et à droite, l'Amiga existe toujours sous diverses formes, ce qui est assez incroyable quand on voit dans quel état il était en 1996 et comme il sera au début des années 2000. La voie officielle donc, propose elle aussi un AmigaOS PowerPC, qui fonctionne sur des cartes-mères "propriétaires" et sur le Pegasos II.

 MorphOS quant à lui tourne sur les Pegasos (I et II, tu auras les deux, tu tenteras même l'expérience AmigaOS 4 sur ton Pegasos II, mais tu ne l'utiliseras pas plus que ça, tellement "habitué" que tu es à MorphOS et tu ne pourras te résigner à retourner à utiliser le Workbench, notamment). MorphOS tourne également sur l'Efika, un mini Pegasos qui a le désavantage de n'avoir que 128 Mo de mémoire. Oui, 128 Mo en 2005, c'est déjà peu même si toi tu es content d'avoir 2+1 Mo de mémoire (bientôt 2+8, puis tu passeras au 68040 avec 64 Mo, puis au PPC à 240 MHz avec 96 Mo, puis tu retourneras au 68k avec un 68060 à 50 MHz et 64 Mo pour finalement passer au Pegasos à 600 MHz avec 256 Mo, puis 512, le Pegasos II à 1 GHz avec 1 Go de mémoire, puis le Mac Mini et le PowerMac pour terminer, pour le moment, avec un PowerBook à 1,67 GHz et 1,5 Go de mémoire, le pied pour MorphOS). Mais comme produire des ordinateurs pour de si petites productions (si l'on dépasse les 5.000 unités vendues, que ce soit pour les machines MorphOS ou AmigaOS 4, c'est le bout du monde), MorphOS va se tourner vers les ordinateurs Apple à base de PowerPC. Apple ayant pris un virage assez inattendu, ils sont passés au processeur Intel x86 en 2006, les ordinateurs Apple à base de PowerPC ne se trouvent que d'occasion, mais à des prix défiant toute concurrence, ce qui est finalement bien pratique.

Ce qui va t'étonner également, c'est que tout le monde a aujourd'hui un accès à Internet, ce truc que tu connais vaguement de nom et qui va tout chambouler. Et, encore plus étonnant, cet accès se fait sur les ordinateurs, encore heureusement tu vas me dire, mais aussi sur les téléphones portables. Oui ! Les téléphones portables, qui sont désormais très loin des premières cabines téléphoniques portatives et autres Bebop, sont devenus de véritables ordinateurs de poche qui ont remplacés très vite les Palm et autres Psion. Et ces téléphones portables sont désormais plus puissants que la majorité des ordinateurs que tu vas posséder... Et attention, le truc le plus fou, c'est qu'Apple a fait son propre téléphone avec son propre système d'exploitation et que son concurrent direct est une entreprise spécialisée dans la recherche d'informations sur Internet... Google... qui n'existe pas encore en 1996 ! L'Amiga, quel qu'il soit, n'a pas mis son nez sur ces téléphones portables, mis à part via émulation. En effet, l'émulation de l'Amiga a bien évolué depuis 1996, où il semblait illusoire de penser pouvoir faire tourner correctement un Amiga 500 sur un PC. Désormais, les utilisateurs de PC sous Windows 7 ou 8 (oui, Microsoft compte bizarrement... on est passé de 95 à 2000, puis à XP, Vista et enfin 7 puis 8 et le prochain s'appelerait Windows 10...) peuvent émuler un Amiga 1200 ou 4000 PPC... ça évolue vraiment très vite.

Pour te rassurer toutefois, même si la situation semble compliquée en 2014, il y a quand même de très bonnes choses qui se passent encore pour Amiga. Des cartes continuent de sortir pour les Amiga dits classiques (les Amiga de Commodore/Escom), des ordinateurs dédiés à AmigaOS 4 sont encore produits et de nouveaux devraient sortir prochainement, même si les prix sont assez rédhibitoires pour certains. Il y a toujours des développement de logiciels et les deux systèmes concurrents (MorphOS et AmigaOS, et on pourrait ajouter AROS, un système Amiga "libre") continuent d'évoluer. Et, chose assez étonnante, des "clones" d'Amiga Classiques sortent, aidés par l'apparition des FPGA qui sont des circuits logiques programmables dans lesquels on peut recréer des puces (dont les fameuses puces de l'Amiga) et même des processeurs, le tout de manière logicielle. Comme les puces dédiées à l'Amiga ne sont plus produites et comme les 68k coûtent toujours très chers, ces cartes à base de FPGA sont une petite révolution pour le monde Amiga. Tu peux voir un Minimig ci-contre, qui est un A500 dans un FPGA qui utilise toutefois un vrai 68000. On a même droit à des cartes accélératrices qui utilisent ces FPGA !

Comme tu peux le lire, l'Amiga bouge encore et sa communauté est toujours aussi active. D'ailleurs, je viens de faire un podcast pour la MicroAlchimie 2014, une party conviviale organisée par les Triple A, une association d'Amigaïstes de la Drôme. Ah oui... podcast... c'est une "émission" type radio que l'on peut télécharger grâce à Internet sur notre ordinateur et qu'on écoute quand on veut. Oui, même la façon d'écouter la radio, et même la façon que l'on a de regarder la télévision (avec ce qu'on appelle la vidéo à la demande, qui permet de regarder ce que l'on veut au moment où on le veut), a été modifiée par Internet. Pour l'instant, tu ne connais pas les partys Amiga, mais tu feras ta première avec Laurent et Vincent en 2001, la WoodParty organisée par les... WoodTower, ça ne s'invente pas. C'est d'ailleurs durant cette party que ton pseudo va apparaître.


Allez, profite bien de ton 1200, des soirées/week-end passés avec les Jumeaux sur vos Amiga, de tes week-ends passés à créer un fanzine en AmigaGuide, que tu échangeras contre le fanzine aussi en AmigaGuide créé par ces mêmes Jumeaux. Tu vas découvrir des personnes formidables que tu continues de côtoyer, "perdre" ton temps sur IRC et faire exploser la facture de téléphone quand tu auras ton appartement étudiant avec accès à Internet, faire tes armes sur AmigaOS et ensuite MorphOS, partir aux quatre coins de la France pour aller dans les différentes partys (tu iras même à l'étranger pour aller voir des présentations de l'AmigaOS et de MorphOS). Bref, tu vas bien profiter et tu continueras encore aujourd'hui, même si je suis moins présent, je reste là, je lis et je participe discrètement dans mon coin !

--
/me espère que son moi de 1996 lira ça avec plaisir ^^

Billet posté le 29 octobre 2014 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire