dimanche 23 novembre 2008

[TEST] OCPLB m'oiselle Jade !



OCPLB, voilà qui résume bien l'un des meilleurs jeux sortis sur PS2, toutes catégories et toutes dates confondues. "On casse pas le binôme m'oiselle Jade, Carlson et Peter, page 823". Il aura fallu attendre cinq ans pour qu'une suite de ce jeu de Michel Ancel (l'homme derrière Rayman et ses différentes déclinaisons mais aussi Peter Jackson's King Kong et il a accessoirement reçu le titre de "Chevalier des Arts et Lettres" en 2006, en même temps qu'un certain Shigeru Miyamoto) connaisse une suite, enfin, pour que sa suite soit annoncée. Car pour le moment, mis à part un trailer passé aux Ubidays en mai 2008, rien d'autre n'a filtré...

Mais revenons à nos moutons et au pourquoi de ce billet sur ce blog, blog qui est finalement moins moribond qu'on aurait pu le penser.

J'ai enfin rejoué à ce bijou pas plus tard que ce mois-ci et ce fût un enchantement pour les yeux mais aussi pour la tête, quel plaisir de s'évader sur Hyllis !

Alors certes, il s'agit d'un jeu PS2 sorti il y a maintenant 5 ans et qui a vieilli mais pas tant que ça. Le fait d'y rejouer sur un écran CRT (oui oui, ça existe encore) de 14" (mon fidèle Commodore 1081, moi qui croyait que c'était un 1084... je me suis fourvoyé et je m'en excuse) doit sûrement y être pour quelque chose. En effet, ne pas voir des pixels gros comme mes poings rend le jeu vraiment agréable à l'oeil. De plus le design de ce jeu était tellement bien foutu qu'il n'a pas pris une ride et qu'on prend toujours plaisir à circuler sur Hyllis à bord de l'overcraft bricolé par Oncle Pey'j.

De plus, Jade, l'héroïne au grand coeur et qui n'a jamais peur de rien (on dirait du Starsky & Hutch), se meut parfaitement et la caméra répond bien. Bien sûr, le jeu est simple d'accès mais cela ne l'empêche pas d'avoir un scénario intéressant, à rebondissement et plein de sagesse. Par contre, on pourra quand même regretter son côté court et qui s'emballe sur la fin, vous empêchant clairement de profiter des dernières améliorations de l'overcraft...

Par contre, son gameplay varié en fait un jeu très riche : on a de la plate-forme, de l'infiltration (même si ça reste léger), des courses d'overcraft, des sessions de shooting photographique, du jeu de palets, des combats (même s'ils sont limités, ils s'avèrent sympathiques et permettent de faire des coupures dans les phases de recherche) mais aussi de la réflexion (légère, le jeu ne se veut pas dédié aux hardcores gamers). De plus, pour accompagner tout cela, une bonne dose d'humour est également de la partie, rendant le jeu encore plus inoubliable (les citations du best-seller de Carlson et Peter par Double H ou bien encore celle de Pey'j, ce vieux bout de bacon ambulant). Enfin, ce jeu possède un univers cohérent et évolutif, dans lequel les actions du joueurs ont un réel impact (même s'il reste limité, c'est toujours sympa à voir).

Avec tout ça, ce jeu a connu un succès critique franc lors de sa sortie mais n' pas connu le même succès dans ses ventes. Pourtant, il l'aurait bien mérité. Prévu à la base comme un jeu univers qui aurait dû s'accompagner de plusieurs suites (Michel Ancel et les suites, ça le connaît, suffit de voir Rayman et ses lapins crétins), le jeu aura dû attendre cette année pour qu'une suite soit annoncée, et cette suite devrait être axée plus grand public que le premier (c'est ce qu'Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft, a dit car "à la sortie du premier BGE, ce dernier était trop difficile pour le joueur moyen. Nous souhaitons rendre le jeu plus accessible pour être sûr qu'il convienne à la nouvelle génération de joueurs"... là, je pense que je peux me permettre de dire un bon gros "lol" suivi d'un "wtf"... mais bon, ça ne m'empêche d'attendre ce BGE2 de pieds fermes).

Si vous voulez continuer l'aventure, en savoir plus sur Hyllis, le réseau IRIS, les sections Alpha, les DomZ, ou si vous n'en pouvez plus d'attendre le second opus de BGE, je vous conseille ce très bon fansite francophone : www.bgemyth.net



Si vous n'avez pas encore osé franchir le pas, je ne saurais que trop vous conseiller BGE, un véritable moment de fraîcheur dans ce monde de brut. Évidemment, la réalisation a vieilli mais pas tant que ça, surtout si on ne joue pas sur un écran 42" LCD.
Avec une jouabilité sympa, un gameplay varié, une histoire originale, un humour omniprésent, BGE devrait plaire au plus grand nombre, et j'espère que BGE II fera de même !



--
/me sera de la partie pour ce deuxième volet de BGE, et vous ?


Billet posté le 23 Novembre 2008

Aucun commentaire:

Publier un commentaire