jeudi 10 mai 2012

[CINÉMA] Ducky Duke


Comme dit dans un précédent billet, je rattrape mon retard en DVD pris depuis quelques années désormais... Et comme j'ai envie de faire ça bien, je me suis dit que j'allais essayer de pondre une petite critique pour chaque film vu ou revu. Mais après réflexion, je ne vais pas trop en faire non plus et je vais plutôt me contenter de parler des très bons films et des très mauvais.

Retour sur un lundi soir "ordinaire". Le fils est couché, ma femme prépare ses cours, j'en profite pour descendre dans ma BatteCave dont l'entrée secrète n'est connue que de moi... et de tout ceux qui viennent chez moi ^^ Je jette un oeil à ma pile de DVDs non vus et non rangés et je tombe sur le film "Lucky Luke". La jaquette est bien dans l'esprit de la BD et, même si je me souviens que le film a eu quelques critiques acerbes à sa sortie, j'ai bien envie de le voir. J'insère la galette dans la PS3 et vogue la galère...

Le film a été réalisé par James Huth (qui avait déjà commis, c'est peu de le dire ainsi, l'odieux "Brice de Nice"). Il récidive donc avec cette adaptation au cinéma du cowboy qui tire plus vite que son ombre, encore une fois avec Jean Dujardin dans le rôle principal... Ce dernier est accompagné d'une brochette d'acteurs du cinéma "made in France". On pourra citer, notamment, Michaël Youn, Sylvie Testud, Alexandra Lamy, Daniel Prévost, Jean-François Balmer ou bien encore Melvil Poupaud et un certain Bruno Salomone (qui n'est pas présent à l'écran mais qui joue la voix de Jolly Jumper). Alors, je vais y aller franchement : les décors sont sublimes, le traitement de l'image est lui aussi excellent et les effets-spéciaux sont bons (mis à part la fumée dans le wagon du président, scène d'intro ou presque, qui fait vraiment "gros ajout"). Jean Dujardin a la gueule de l'emploi mais guère plus. Michaël Youn surjoue à en mourir un Billy the Kid plus qu'énervant, Alexandra Lamy est insipide même si joliment maquillée, Daniel Prévost, en Pat Poker, ne joue pas puisqu'il est comme à son habitude et ça n'a rien d'intéressant. Pour moi, les seuls qui surnage un peu ici, ce sont Balmer et Poupaud. Ce dernier a sans doute le rôle le plus intéressant de tous (mis à part celui de Lucky Luke, bien évidemment) en adossant les habits de Jesse James. Et un petit plus à Sylvie Testud également, même si son rôle n'a rien de transcendant. Un gros regret aussi, on ne voit pas assez le cheval qui lui est très bon, et il l'est encore plus quand il parle à Luke ^^
De plus, et malheureusement pour l'équipe du film, tout le monde connaît Lucky Luke, le célèbre cowboy créé par Morris et Goscinny. Et je dois avouer, je l'aime bien, moi, ce "poor lonesome cowboy". Alors avant de blâmer le réalisateur, il faut surtout s'en prendre aux scénaristes... mais voilà, le réalisateur a co-écrit le scénario avec Jean Dujardin et Sonja Shillito. Ce scénario tricéphale est réellement mauvais, et c'est là où le bas blesse vraiment, car on comprend pourquoi les acteurs ne peuvent s'en sortir avec les honneurs... à cause du scénario qui est bidonné au possible. Même si on retrouve des éléments connus de l'univers du cowboy, on se croirait presque dans une version française à petit budget du film "Wild Wild West"... Et puis, je ne crois que la jeunesse de Lucky Luke ait été abordée d'une quelconque manière dans la BD. Ça n'apporte d'ailleurs pas grand chose mis à part expliquer que Lucky est son surnom qu'il lui sera donné dans son enfance car il a survivra au massacre de son père et sa mère...

Je retiendrai quand même les clins d'oeil ici et là qui égaillent un peu le film comme le train du Président appelé le "Rail Force One", les inscriptions sur les bâtiments tantôt en anglais tantôt en français comme dans la BD (le célèbre "chien chaud" y est), il y a quelques références à des chansons françaises ("dans ma ville, il y a des cactus", Dutronc' style), et une boîte de conserve de crabe dans le désert (clin d'oeil plus qu'évident à Tintin). Mais cela ne le sauve pas de la noyade, au contraire...

Pour faire court et pour faire simple, si vous aimez la BD d'origine, vous n'aimerez pas ce film... si vous ne l'aimez pas, vous n'aimerez pas non plus ce film. Après, si vous avez 1h30 à perdre durant une longue soirée d'hiver ou un enfant de moins de 10 ans fan ou non du cowboy, je pense que vous pouvez quand même le regarder. Vous apprécierez les magnifiques décors argentins et le traitement de l'image, et lui aimera l'humour "simple". Sinon, passez votre chemin au triple galop !

--
 /me n'a pas fui, il n'a pas tout compris...

Billet posté le 10 mai 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire