jeudi 26 août 2010

[MOBILE] N1, T2 et C4 ! Touché ! Coulé !!



Cela fait maintenant quelques semaines (en fait presque trois mois puisque je l'ai depuis le tout début du mois de Juin) que j'utilise avec plaisir le Nexus One by Google (oui c'est LE téléphone de Google, même si c'est un téléphone fabriqué par HTC) comme téléphone mobile en remplacement de mon Motorola Razr 3 qui était quand même bien pourri... Je l'ai traîné deux ans celui-là et je dois dire que j'ai lutté pour ne pas réutiliser mon vieux Samsung... Enfin bref. J'ai donc profité de la fin de mon abonnement 9Mobile (9Mobile qui a depuis été racheté par SFR), pour faire jouer le Service Clients afin de grappiller un maximum de points à ajouter à mon compte et pour demander le renouvellement de mon abonnement à 20 EUR (1h30 de comm', appel illimité de et vers ma 9box, SMS illimités) en lui ajoutant l'option FI (Full Internet) à 15 EUR, ce qui me permettait d'avoir un abonnement smartphone relativement bon marché. Mais voilà, le N1 n'était pas dispo au Service Clients et en suivant les forums dédiés à Android (le système d'exploitation de Google pour les smartphones), j'ai vite compris qu'il était quasi impossible d'en avoir en renouvellement via le SC... Du coup, je suis allé à la boutique SFR du coin qui n'en avait pas non plus mais attendait un arrivage. J'y suis retourné le 2 Juin et là, il n'en restait plus qu'un, mon mien à moi !

Voilà comment je suis entré en possession d'un N1 tout neuf à pas cher (59 EUR car je l'avais au tarif nouvel abonné et j'ai pu faire jouer mes points récupérés au forceps via le SC) avec un abonnement à pas trop cher également. Depuis deux mois, je m'en sers intensivement, tellement que le PowerBook n'est quasiment plus utilisé (il me servait principalement pour surfer sur le net en attendant que MorphOS arrive dessus, eh oui, MorphOS, l'OS Amiga nouvel génération, arrive sur certains PowerBook G4, mais aussi sur PowerMac G4 et même G5 et est déjà disponible pour certains eMac et Mac Mini !).

Entrons donc dans le vif du sujet et commençons par parler de la bêbête en elle-même. Le design en "galet" est vraiment sympa et les touches sensitives (eh oui, ce ne sont pas des touches mécaniques) sont bien réactives, une fois qu'on a pris l'habitude, parce qu'au début, je dois avouer que ce n'était pas ça. Petit bémol tout de même au niveau des touches car il n'y a pas de touche dédiée au déclencheur de l'APN et c'est dommage. Autre détail énervant, la prise USB du N1 n'est pas un mini-USB standard comme on retrouve sur la PSP, les manettes PS3, mon Canon EOS et tant d'autres trucs USB... c'est un port micro-USB, standard quand même mais pas "démocratisé" qui oblige à avoir un autre câble dans le sac du boulot, ou sur le bureau. Sinon, le processeur Snapdragon à 1 GHz de chez Qualcomm fonctionne bien même s'il chauffe bien aussi quand on commence à l'utiliser intensément. Doté de 512 Mo de RAM et de 512 Mo de mémoire interne (pour installer les logiciels et le système), le Nexus One est une belle machine qui tire parti de son écran AMOLED de 3,7" et de 480x800 de résolution. D'ailleurs, l'AMOLED est tout de même bien sympa avec une lisibilité excellente, évidemment moindre en plein soleil mais il reste lisible. Pour terminer le tour du propriétaire, le N1 est doté du bluetooth, Wifi, GPS, gyroscope ainsi que d'un capteur APN de 5 mégapixels avec flash à DEL (oui, c'est français DEL, pas comme LED ^.^). Les caractéristiques me font plus penser à un ordinateur portable qu'à un téléphone, mais c'est ça le progrès technologique... ^.^

Avant de parler des applications propres au téléphone et à Android, j'aimerais revenir un petit peu du côté de la technologie pour voir ce que cela donne en terme d'utilisation. Tout d'abord, le premier point important pour un téléphone, c'est... le téléphone, évidemment. De ce côté là, le son en réception est bon, l'accroche au réseau aussi même si on sent que le N1 n'aime pas être coincé dans une petite ruelle entourée d'immeubles. D'ailleurs, l'accroche au réseau data (GPRS, Edge et 3G) est également correcte même si j'ai eu quelques mésaventures lors de la réactivation du data (j'utilisais "APNDroid" pour couper/réactiver le GPRS/Edge/3G) qui ont nécessité le redémarrage du téléphone, mais bon ce soucis semble "résolu" depuis Android 2.2 alias Froyo. Ensuite, l'écran tactile est de bonne qualité, que ce soit à l'affichage, très fin, ou à l'utilisation, il répond très bien à mes grands doigts boudinés. Comme dit plus haut, les boutons sont sensitifs mais répondent bien une fois que l'on est habitué. Le N1 est également pourvu d'un trackball mécanique (et non optique, comme le HTC Desire) et lumineux, mais je m'en sers peu et j'ai pour ma part désactivé toutes les notifications qui peuvent se faire via la lumière du trackball (très désagréable la nuit ^.^). Le haut-parleur est quant à lui est là pour dépanner et c'est tout, sa qualité étant relativement médiocre, mais bon, l'utilisation de ce genre d'appareil se fait plutôt en solitaire et donc avec un casque sur les oreilles, et là, le son est bon (je ne suis pas mélomane ni spécialiste donc je n'affirmerais pas qu'il est génial ou mauvais, pour moi il est plus que correct et c'est le principal). Et dernier point sur le côté technique, la durée d'utilisation d'un N1 en pleine charge est d'environ une grosse journée avec utilisation du Wifi et la 3G durant trois petites heures (mon utilisation habituel de la toile se faisant dans le bus le matin et le soir, avec une heure de trajet à chaque fois, plus quelques fois de temps à autres dans la journée). Arrivé le soir, il faut recharger impérativement. Par contre, si on l'utilise comme téléphone, alors on peut compter 4 ou 5 jours sans le charger (ce qui m'est arrivé durant mes vacances. Ça semble dans les normes actuelles pour les smartphones et finalement, il n'y a rien de bien gênant à recharger son téléphone tous les soirs (le mien me sert de réveil donc j'ai laissé le chargeur près de la table de nuit ^.^).

Enfin, le N1 est pourvu de base d'une paire d'écouteurs estampillés du logo Android (le petit robot sympathique) de qualité moyenne, d'un chargeur de batterie, d'un câble micro-USB et d'une pochette pour ranger le téléphone, elle aussi estampillée avec le logo Android. Et mine de rien, ce dernier point est quand même bien sympathique parce qu'on n'est pas obligé de repasser à la caisse juste après acheté le téléphone pour prendre une housse ou une quelconque protection.


Passons maintenant à Android, le système d'exploitation pour mobiles de Google, et à ses applications.


Android arrive tout doucement mais sûrement à maturité et est devenu, avec sa version 2.2 appelée Froyo, une valeur sûre des OS pour smartphones, tellement sûr qu'il grignote des parts de marchés à tous les autres OS disponibles sur le marché, et même à iOS, l'OS d'Apple. Mais ce n'est pas grâce au Nexus One que ce petit miracle s'est produit vu que sa commercialisation par Google a été arrêté, que SFR les a vendu au compte-goutte et que l'accueil du public n'a pas été exceptionnel... non, cela est du au fait que ce système est ouvert et que tous les fabricants de smartphones peuvent utiliser Android. Et du coup, les smartphones sous Android sont légions, allant du très bas de gamme au téléphone haut de gamme, de quoi satisfaire un panel très large de clients.

J'ai acheté le N1 pour une raison simple, SFR ne faisait pas (et ne fait toujours pas il me semble) le HTC Desire (copie carbone du N1 avec juste un meilleur capteur photo, un poil plus de mémoire, des boutons mécaniques et un trackball optique). Du coup, soit je changeais d'opérateur, soit je prenais le N1. J'ai choisi le N1 et je ne le regrette pas. Android met son temps à démarrer (une bonne minute) mais une fois que c'est fait, on ne l'éteint que rarement (mis à part pour mes soucis avec APNDroid et la perte de la connexion data, je ne l'ai jamais redémarré et j'ai au jour d'aujourd'hui une uptime de plus de 30 jours !). Une fois lancé, il faut configurer son compte GMail, car pas de compte GMail, pas de téléphone utilisable apparemment. Comme j'ai ça, pas de soucis pour moi, mais ça en rebutera certains qui n'aiment pas confier toute leur vie numérique au géant Google... et on peut les comprendre. L'avantage de cette "synchronisation" avec GMail, c'est que justement, vous êtes synchronisés et avez une sauvegarde de vos contacts, de votre agenda, de votre Picasa ou de votre GMail (totalement paramétrable, on peut tout désactiver). Et vous pouvez même synchroniser votre compte Facebook, votre compte Twitter ou même votre compte Microsoft Exchange. Du coup, j'ai été tout étonné, la première fois que j'ai allumé le N1, de retrouver les quelques photos dispo sur mon Picasa (surtout que mon forfait data n'était pas encore actif... bonjour le hors-forfait...). L'interface est sympathique même si j'ai préféré remplacer le "Home" d'origine (l'interface d'accueil qui regroupe vos gadgets, vos applis préférése, etc.) par "Launcher Pro", qui permet d'avoir un "Home" fonctionnel en mode paysage (ce que ne permet pas le "Home" d'origine) et apporte tout plein de petites nouveautés utiles (dont un mode à la "expose" pour afficher les différents bureaux).

Autre avantage d'Android, c'est qu'il accepte que tous ses composants soient "remplacés", du coup, on peut remplacer l'application SMS par une autre, ce que j'ai fait également pour pouvoir utiliser une appli un peu plus sexy du nom de "Handcent SMS", elle aussi extrêmement configurable.
Pour continuer dans les applis indispensables, il y a "RockPlayer" qui vous permet de mater toutes vos vidéos sans les réencoder, oui oui, sans les réencoder ! Qu'est-ce que c'est pratique, d'autant plus qu'il gère également les .srt et qu'il est d'une fluidité incroyable sur le N1 (tourne parfaitement même avec des vidéos en 720p). Rien que pour ça, un téléphone sous Android vaut le coup (surtout que cette appli est gratuite avec un watermark ou à 9,99 dollars sans watermark).

Et depuis peu, votre téléphone Android fait même office de GPS gratuit grâce à Google Maps et Street View fusionnés dans une appli du nom de Navigation. Bon, on sent que ce n'est pas un GPS payant mais cela dépanne bien et le GPS capte les satellites très rapidement (contrairement à la PSP, je n'ai jamais eu d'autres GPS...). Muni d'un guidage vocal, ce GPS m'a déjà servi quelques fois. Seul petit bémol, il faut qu'il y ait une couverture réseau pour le faire fonctionner (au moins au moment de préparer le trajet) puisque tout se trouve sur les serveurs de Google. Gros avantage, le guidage vocal vous donne les indications des panneaux que vous voyez face à vous, style "prendre à gauche, direction Trifouillis-les-oies | Petit-Gervais", et ça, c'est bien pratique.

Le Market (nom de l'AppStore de Google) se remplit quotidiennement et dépasse aujourd'hui les 70.000 applications, de quoi trouver son bonheur. Et comme Android prend de plus en plus de poids, il est même possible d'avoir les applis de sa banque ou autre sur son téléphone, preuve s'il en est que l'iPhone n'est plus le seul smartphone d'importance sur le marché. Je pourrais citer comme applis que j'utilise de ce style, celle de ma banque (le Crédit Mutuel), celle de Canal+ (qui permet notamment de revoir toutes les émissions en clair de la semaine), celle de Paypal ou bien encore celle de la Chaîne Météo et de Télé7.
Après, on a aussi tout ce qu'il faut pour les aficionados du net : Twitter, Facebook, client IRC, client FTP, serveur FTP, différents navigateurs et... et... le lecteur Flash 10.1 ! Qui me permet de jouer à "Canabalt" via le site dédié à la version iPhone : http://www.canabalt.com (on peut même passer le tout en plein écran et du coup on y voit que du feu ^.^). Ce le lecteur Flash permet notamment de mater toutes les vidéos ou presque (pas celles du site de Gameblog... allez comprendre pourquoi...) mais reste assez limité pour tout ce qui est jeux puisque le tactile remplace la souris et qu'une pression du doigt place le curseur mais fait aussi un clic... et comme il n'y a pas de clavier sur le N1... ben on est coincé.
De plus, la résolution de l'écran permet de surfer vraiment agréablement, bref du tout bon pour faire de l'internet nomade, surtout que la version 2.2 apporte aussi le partage de connexion 3G via le Wifi ou l'USB (en gros, on transforme son N1 en routeur 3G, pratique pour surfer depuis votre ordi portable ou votre iPad, bande de bourgeois ^.^). Attention toutefois, si vous utilisez la rom officielle française 2.2, vous serez à coup sûr surfacturé, ce qui ne semble pas être le cas si vous utilisez la rom officielle US ou la rom officielle hongkongaise (ce qui est mon cas, et on ne rigole pas...). Idem si vous avez rooté votre téléphone et que vous utilisez une rom "custom", pas de soucis apparemment.
Enfin, Android intègre un lecteur de musique fonctionnel, dont on peut régler le son même en ayant verrouiller le téléphone, ce qui est pratique.


Pour conclure ce très long article (pour mon blog, c'est un très long article, pour d'autres blogs, c'est une introduction ^.^), je dirais que je suis content d'avoir franchi le pas même si je regrette un petit peu de ne pas avoir pris un iPhone, uniquement pour les applis et jeux (surtout jeux, puisqu'on retrouve un grand nombre de jeux Amiga sur iPhone dont l'incontournable "Port of call" que je conseille vivement à tous les possesseurs d'iPhone, tout comme les "Pinball"). S'il y avait un point négative, ce serait sûrement celui de l'absence de jeux intéressants et un peu poussé sur Android, même si cela semble être en passe d'être résolu avec l'arrivée de gros éditeurs sur Android et les conversions de jeux iPhone pour le moins alléchantes, dont "Angry birds qui ne devrait plus tarder ! Bref, si vous hésitez entre un iPhone et un Androphone, ce n'est pas ce "test" qui vous aidera à vous faire une idée ^.^


--
/me est fou, du chocolat Lanv... euh, de son Nexus One !


Billet posté le 26 Août 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire