mardi 6 mai 2008

[AMIGA] Mon A1200, ce héros !

Ou l'histoire du déménagement de mon 1200


J'ai déménagé il y a peu, à peine un mois maintenant. Durant ce déménagement, j'ai pris un grand soin de mon 1200 adoré (je l'adore parce qu'il est bourré de trucs intéressants/utiles et indispensables comme une carte Subway qui lui apporte un port USB, un lecteur de CD slim d'ordinateur portable en cours d'intégration depuis... deux ans..., un HD de 30 Go que j'avais piqué sur l'iBook ou bien encore une carte accélératrice 68030 Blizzard MK IV et un scandoubleur flicker-fixer qui permet d'afficher TOUTES les résolutions de l'Amiga, y compris jeux et démos ainsi que le Workbench, sur un écran VGA).

J'en ai tellement pris soin, que lors de son déménagement, il a voyagé avec mon MacBook tout neuf et que c'est finalement ce dernier qui a fait un soleil dans le camion (pourtant, il était posé à côté de moi dans la cabine, mais bon, il était dans sa housse de transport, il n'a pas trop morflé).

Mais voilà qu'arrivé à destination, au moment où tout le monde partait, j'entend un énorme "boum" dans le garage... Je me retourne, pas plus affolé que ça et je remarque avec stupeur que mon 1200 vient de faire une chute de près de 1 mètre... Je m'approche doucement de son corps étendu à même le sol froid du garage... j'aperçois une ancienne fracture réouverte (en fait, c'est juste les clips qui le maintiennent fermé à l'arrière qui ont sautés, mais qui n'ont pas cassés). Évidemment, pas de pouls... il n'est pas sur le secteur le pauvre (et encore heureusement). Le premier diagnostique ne semble pas catastrophique, mais la frousse aura été belle. Moralité, ne posez jamais votre Amiga en équilibre lors d'un déménagement !

Un mois s'est donc écoulé, le déménagement est désormais bel et bien terminé et je me suis attelé hier soir à voir si le patient n'avait pas souffert plus que de raison lors de son choc brutal avec le sol. Je pensais notamment au disque dur... J'ai donc opéré à coeur ouvert le malade, malade qui a été très patient (magnifique jeu de mots) et qui m'a laissé l'examiner sous toutes les coutures. Après avoir vérifié les différentes connectiques, qui n'avaient pas bougées, après avoir appuyé doucement sur les différentes puces, j'ai donc refermé délicatement le tout et je l'ai rebranché sur mon écran TFT 15" Iiyama.

Et là, miracle ! La diode du HD s'illumine ! Je me jette donc sur la souris pour maintenir les deux boutons de la souris enfoncées afin d'arriver à l'Early Startup Menu (menu de démarrage des Amiga) et je vérifie que ma carte 030 est bien reconnue dans la partie "Expansion Board Diagnostic". C'est bon, elle est là et diagnostiquée comme "Working", premier soulagement. Ensuite, je passe à la partie HD dudit menu (appelée "Boot options") et mes différentes partitions sont, elles aussi, reconnues. OUF ! Je démarre donc la bête, qui sans bronchée, m'affiche un magnifique Worbkench. Il a donc survécu !

Après le vol plané dans ma voiture, il y a quelques années de ça, de mon A1200 PPC en tour (un autre 1200, oui...), je suis heureux de constater que mon 1230 a lui aussi très bien su gérer ce passage stressant. D'ailleurs, pour fêter ça, j'ai commencé l'intégration du lecteur CD dans la coque d'origine du 1200, mais cela est une autre histoire ^.^


PS : Le logiciel de dessin fourni avec l'A500 était FusionPaint, j'ai retrouvé la disquette hier ^.^

--
/me a eu peur, a transpiré mais n'a pas craqué.


Billet posté le 6 Mai 2008

Aucun commentaire:

Publier un commentaire